top of page
Louis CAPART

MARIE-JEANNE-GABRIELLE

FLORAISON   PATIENCE   BERLIN

MARIE-JEANNE-GABRIELLE   FLORAISON   PATIENCE

 

Reconnu par  la critique, couronné par l’Académie Charles Cros, un auteur-compositeur-interprète de qualité que le grand public finira par découvrir.                 

"LE NOUVEL OBSERVATEUR"

 

Le lyrisme de ses mélodies, l’écriture soignée, les arrangements hors-mode soulignent l’universalité d’un humanisme de chaque seconde.         

"L’HUMANITE DIMANCHE"

 

Il est vrai que l'artiste en présence possède du talent à revendre et que le public, appréciant la chaleur de la voix, la richesse de l'écriture, la finesse de ses instantanés, a su l'espace d'un instant fondre sous le charme d'une jolie musique et d'une saine poésie.

"L'EST REPUBLICAIN"

 

Louis Capart sait parler à l'intimité de chacun d'entre nous. Ce diable de petit homme polit son langage et nous enveloppe d'une tendresse habillée d'un réalisme certain, poésie sans mièvrerie qui se love en nous comme une confidence.

NICOLE BAUD "L'ERE NOUVELLE"

 

Sa musique et ses textes, à l'égal de ceux de Brel, débordent de son petit pays pour nous prendre aux tripes et lui valent le succès aux  Pays-Bas, en Allemagne et jusqu’en     Australie.

"L'ECHO DU CENTRE"

 

Ses musiques sont douces et ont le trait des grandes mélodies populaires qui, à l'exemple de "L'eau vive" , ont cette capacité magique de séduire et de se mémoriser spontanément. 

"LE MONDE LIBERTAIRE"

 

La force de ses textes, à la fois simples et beaux, est mise en valeur par une interprétation très convaincante grâce à laquelle Capart fait apprécier la chaleur de sa voix et une diction extrêmement soignée.

"L'ECONOMIE"

 

Louis Capart a été plus que largement à la hauteur de tout ce qui a déjà été écrit sur lui. La sonorisation bien dosée a su laisser la part qu'elle mérite au texte de ce breton qui sait faire partager sa foi en la vie. Pendant plus de deux heures, Louis Capart a tenu son public en haleine et, pour finir en apothéose, a interprété sa chanson "Marie-Jeanne-Gabrielle" , la bissant pour que le public entier la reprenne en coeur.

"OUEST-FRANCE"

 

Capart a vraiment l’air d’un troubadour de légende. C’est un artiste, un vrai, même si ses chansons n’encombrent pas les émissions vedettes de la radio et de la télévision.

V.S.D.

 

Du talent et de la personnalité chez ce garçon lumineux et plein de vie.

THIERRY GUERIN "LA REPUBLIQUE DU CENTRE"

BERLIN

Authenticité et humanisme

Authenticité, car jamais l'auteur ne se livre aux lieux communs d'autres chansons sur l'Allemagne. Sa vision ne s'appuie sur aucun cliché. C'est celle d'un breton nourri d'images maritimes et sensible à cette "île" de l'Allemagne d'où on pourrait "embarquer pour le monde entier" . "Laissez-moi rêver du large au coeur du continent" , les lieux-clefs de Berlin : le mur, Unter den Linden ou Leninplatz font d'ailleurs place, dans une autre strophe à "l'eau libre du Wannsee" .

Humanisme aussi car Capart le tendre voudrait, dans tant de désolation, essayer de comprendre et d'aimer davantage : "Je voudrais être ce voyageur... Qui survole la terre entière pour comprendre ses frères" . Aucun chanteur, depuis Barbara, n'avait témoigné tant de respect et d'amitié sincère pour l'Allemagne et Berlin.

SYLVIE SCHENK-GONSOLIN "WESTDEUTSCHER RUNDFUNK"

 

Mais l'évènement est pour moi sans contexte le retour discographique de Louis Capart, avec cette écriture inimitable qui l'inscrit depuis longtemps, mais encore plus aujourd'hui, sur la liste des grands faiseurs de chansons.

A-G HAMON "ARMOR  MAGAZINE"

 

Apôtre néo-folk européen, Louis Capart chante ses odes lyriques ("Comme un fleuve qui gronde") et ses refrains doucement protestataires ("Les guerriers d'un nouvel-âge") sur fond de musique sans âge, à base de violoncelle, d’accordéon et de guitare.

Jugement : *** - Technique : 9.

 "LE GUIDE DU CD 1995" (MARABOUT)

bottom of page